Ce qu'il faut savoir au sujet de l’électrification d’une flotte de véhicules d’entreprise

Le renouvellement complet ou partiel d’une flotte d’entreprise constituée de véhicules légers, moyens et lourds n’est pas une mince affaire. L’électrification attire plusieurs gestionnaires qui voient dans l’acquisition de véhicules électriques (VÉ) une avenue écoresponsable intéressante. C’est d’autant plus vrai quand on considère que le domaine du transport commercial est à lui seul responsable de 41 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Québec

Mais comment prendre ce virage vert sans pour autant envoyer à la ferraille tout le capital déjà investi dans la constitution d’une flotte existante déjà opérationnelle? Quelles sont les différentes avenues qui s’offrent aux entreprises?

 

Un marché en expansion

Face à l’intérêt croissant des gestionnaires d’entreprise, le marché des véhicules électriques légers, moyens et lourds est en train de se développer. Plus performants, les récents modèles de VÉ permettent de parcourir de plus grandes distances avec de plus lourdes charges. Afin de répondre aux besoins spécifiques et plus « robustes » de certaines compagnies, de transport notamment, des innovations émergent et diversifient l’offre. 

À titre d'exemple, pensons à Lion Électrique; un manufacturier de véhicules lourds à zéro émission qui propose des camions commerciaux urbains 100 % électriques, des autobus et des minibus. Ou encore à l’entreprise Girardin – Blue Bird qui se déploie actuellement sur le marché nord-américain et qui peut se targuer d'offrir la gamme la plus complète d’autobus 100 % électrique au Québec. 

 

Investir pour épargner plus

Ainsi, le premier réflexe de certains gestionnaires sera de se tourner vers l’acquisition ou la location de véhicules électriques neufs. Le prix d’achat du VÉ, plus élevé que celui d’un véhicule à essence, freinera alors peut-être leur élan. Pourtant, à moyen terme, l’investissement de départ en vaut le coup! Comparativement au véhicule à essence, le véhicule électrique permet de réduire de 50 % les dépenses liées à l’entretien courant, et ce, sans compter les économies d’essence et d’assurances.

Les deux paliers gouvernementaux offrent également aux entreprises des mesures incitatives directes favorisant l’achat et la location de VÉ. Par exemple, du côté fédéral, de nouvelles mesures fiscales (catégories 54 et 55) ont été adoptées en 2019 lors du dernier budget. Celles-ci permettent notamment aux entreprises de déduire, sous certaines conditions, la valeur totale des VÉ achetés jusqu’à concurrence de 55 000 $. 

En additionnant ces mesures fiscales aux autres subventions disponibles ainsi qu’au faible coût de fonctionnement des VÉ, les économies annuelles rendent l’électromobilité beaucoup plus séduisante pour les gestionnaires d’entreprise!

 

Une alternative à l’achat : la conversion électrique

Cependant, l’offre actuelle est encore insuffisante pour pallier les besoins opérationnels de toutes les entreprises. Pour d’autres, il est tout simplement impensable financièrement de remplacer à neuf les véhicules déjà en route. La conversion apparaît alors comme une bonne façon d’électrifier graduellement et à moindre coût une flotte d’entreprise. 

Ce système de conversion électrique permet de substituer au bloc-moteur d’un véhicule à essence un groupe 100 % électrique. L’entreprise québécoise Ecotuned, par exemple, se spécialise dans la conversion électrique de camions légers ou mi-lourds (camions, fourgons, VUS, etc.). Universel, le système proposé par Ecotuned est également réutilisable jusqu’à trois fois sur d’autres véhicules similaires, optimisant ainsi la durée de vie de 1 million de kilomètres d’un moteur électrique. Un virage qui est alors non seulement vert, mais rentable!

Finalement, que vous optiez pour l’achat, la location ou la conversion, Bornes Québec saura vous épauler dans ce processus d’électrification de votre flotte de véhicules en élaborant un plan personnalisé aux besoins de votre entreprise. 

Nos derniers articles

Électrification des flottes municipales

Au Canada, on évalue que les municipalités sont à elles seules responsables de la moitié des émissions totales de gaz à effet de serre (GES). Ainsi, l’électrification des flottes de véhicules en milieu municipal s’impose rapidement comme une solution nécessaire, écologique et durable.



Prêt à entrer dans l'ère des véhicules électriques?